Menu

Cultiver l'optimisme lucide

Comment devient on un optismiste lucide ?

Optimiste
Agréable avalanche de vœux de joie, de bonheur, et dans le même temps inquiétude latente, relayée par les Cassandre et pessimistes professionnels. Je dois y croire à cette année 2012 ou la redouter ? Je ne vais pas passer aux yeux de tous pour le brave Docteur Pangloss soutenant que "tout est bien dans le meilleur des mondes" ? Et si je choisissais la voie d'un optimisme conscient et réaliste, suivez moi.

Être optimiste, ce n'est pas repeindre la vie en rose mièvre ou pratiquer la méthode de Monsieur Coué. C'est être à la fois conscient du monde dans lequel nous vivons, et  confiant  en ses possibilités et ses talents.

Être optimiste, c'est définir un objectif ambitieux, audacieux parfois, et savoir dans le même temps que le parcours pour l'atteindre peut être semé d'embûches.

La sophrologie, discipline relativement  récente de science humaine, utilise beaucoup  ce que j'appelle la 3D : s'appuyer sur le positif de son passé, vivre pleinement le présent pour se projeter avec toutes ses capacités, son histoire personnelle, ses projets, dans  un avenir construit et porteur de sens.

En travaillant sur cette 3D, en s'installant solidement sur cette ligne de temps, je change de logiciel, je vois les évènements différemment.

On peut dire que je deviens un optimiste réaliste. Je crois au but que je me suis fixé, j'ai conscience que ce ne sera pas forcément facile, mais je peux l'atteindre parce que j'ai confiance en mes capacités d'initiative, de créativité, d'inventivité

2012 année d'apprentissage ou de perfectionnement en optimisme ? je vote POUR !

Retour