Menu

Le lapin d'Alice

Reprendre le contrôle de son agenda

Optimiste
"Le travail c'est comme le gaz, ça se comprime. Si on le laisse prendre de plus en plus de place, au final ça asphyxie" Notée au vol dans une conférence sur le management il y a quelques années, ce bon mot d'un dirigeant d'une industrie... gazière, n'en est pas moins plein d'enseignements...

..et peut être encore plus d'actualité aujourd'hui. Prenons l'exemple des tablettes tactiles, smartphones, et outils sans fil, utiles et aliénants, qui vous en  attachent pourtant un virtuel, à votre univers professionnel.

Dans la jungle  des mails et tweets aux sigles aussi brefs qu'impérieux FYI, RT, FF,LMK, TBD.... le message  reçu attend une réponse ASAP à laquelle on se doit donc de  répondre dans l'instant sans recul, sans décodage, au risque de ne plus faire partie du village interconnecté,  et donc ne plus exister : stress maximum assuré. Au bip personnalisé signalant l'appel urgent du (rayer les mentions inutiles) boss, client,  commercial en déplacement, technicien SAV  en carafe, fournisseur en retard, banquier frileux... alors que l'on vient de rentrer chez soi,  répond le bip  d'exaspération des proches, bip qui peut devenir définitivement explosif. By The Way comme on dit sur les mails,  STOP STOP STOP !!!!!!

Next step ?  (histoire de garder le rythme) Reprendre le contrôle de son agenda de vie, définir ses priorités, prendre le temps de se poser et très pragmatiquement commencer par se poser une question simple : Et que se passerait il  réellement si je ne répondais pas tout de suite ?

Essayez au moins une fois, changer d'angle de vue modifie souvent positivement les données du problème.  Allez, je vous souhaite une bon moment de pause dans la sérénité et le calme.

Retour