Menu

Pratiques inspirantes ici et là

Docteur Higgs et Mister Boson

Boson de Higgs
A Genève hier,ils se sont mis soudainement à pousser de grands"YEAH"en se congratulant avec force effusion.Ils ?Les très sérieux physiciens et chercheurs du non moins sérieux CERN. Une avancée spectaculaire dans la recherche fondamentale autour du boson de Higgs, également appelé la particule de Dieu. Pas forcément évident à comprendre pour des néophytes, mais l'histoire mérite que l'on s'y attarde dans sa relation au temps.

On parle dès à présent du Prix Nobel pour Peter Higgs, chercheur britannique aujourd'hui âgé de 82 ans, toujours modeste dans son attitude, ayant toujours tenu à associer ses deux confrères belges Richard Brout et François Englert, depuis l'origine de la recherche dans les années 60.

C'est extraordinaire que cela soit arrivé de mon vivant", a-t-il déclaré hier. Le Belge François Englert, présent également hier vivait cette nouvelle dans le registre de l'émotion "je suis triste  que notre collaborateur et ami de toute une vie, Robert Brout, n'ait pas pu assister à cette extraordinaire présentation". Les deux  avaient cosigné  un article décrivant un mécanisme donnant une masse aux particules en août 1964.  Quelques jours plus tard,Peter Higgs publiait un article décrivant une particule similaire, le début d'une longue traque qui allait durer 48 ans et qui n'est pas terminée. 7000 chercheurs ont collaboré à cette recherche au fil des années.

Au delà des propos scientifiques, des interrogations philosophiques, théologiques que cette étape suscite, c'est également une double réflexion sur le rapport au temps : celui qui est interrogé par cette recherche "que s'est il passé dans l'univers juste après le big bang ?", et celui  de la recherche fondamentale quelle qu'elle soit.

Il existe aussi dans notre société de l'immédiateté et de l'accélération du temps, des hommes est des femmes, qui ne sont pas des contemplatifs mais dont la relation au temps est notoirement distincte : 48 ans de travaux, d'obstination, de patience et de conviction pour arriver à cette communication hier 4 juillet 2012 à Genève, et pour laquelle le président du CERN prend toutes les précautions d'usage pour ne pas faire une annonce péremptoire. Presque incongru dans notre flot d'informations au quotidien !

Pour en savoir plus sur la portée de la découverte....

http://www.lemonde.fr/sciences/video/2012/07/04/le-patron-du-cern-et-le-boson-de-higgs_1729199_1650684.html

Retour