Menu

Le contexte légal et les démarches proactives

De nombreuses études et rapports ont été commandés et publiés par les pouvoirs publics depuis 2008*. Le Plan Santé au Travail 2010-2014 (PST2) actuellement en vigueur vise en particulier à améliorer la connaissance de la santé au travail, à poursuivre une politique active de prévention des risques professionnels,  et à encourager les démarches de prévention  de ces risques dans les entreprises notamment dans les PME et TPE. Que ce soit au niveau managérial global (dirigeants, élus) au niveau  opérationnel (responsables des ressources humaines, de services de santé au travail)  ou  bien encore à celui de représentation syndicale  (CHSCT, partenaires sociaux), la qualité du bien-être au travail est au cœur des enjeux.  

Au-delà des obligations légales de santé au travail auxquelles les entreprises et organisations sont tenues et des actions curatives, de plus en plus d'entreprises s'engagent dans des démarches prédictives que ce soit dans le cadre de  la Responsabilité Sociétale des Entreprises, (RSE, ISO26000),  ou dans un contexte individuel.

 

« C'est en comprenant bien et en agissant le plus possible en amont que l'on préviendra au mieux les risques psychosociaux et que l'on développera dans un même mouvement bien-être au travail et efficacité. » Conclusion du Rapport sur le bien-être et l'efficacité au travail Lachmann-Larose Pénicaud 2010

 

 « Le chef d'entreprise ne doit pas avoir la prétention de faire le bonheur de ses salariés, mais il incombe aux dirigeants et aux managers de mettre en œuvre ce que l'on pourrait appeler « une politique du bien-être en entreprise », c'est-à-dire de créer des conditions favorables à l'amélioration du bien-être de leurs collaborateurs » Bien Etre en entreprise - rapport d'étape 2011 - Centre des Jeunes Dirigeants.